Theo Von Wood

Un sens du détail aiguisé comme un couteau de boucher, la découpe du charcutier, une précision de biologiste et l’impudeur de l’anatomiste: l’univers de TVW est assurément chirurgical.
En tout ou en partie, TVW travaille ses corps au scalpel. Un étal de pièces bouchères, dont on ne garde que les beaux morceaux aux proportions bien léchées. Des corps d’une esthétique normée à l’image de ces anatomies femelles, mamelles en avant, tailles de guêpe et cuisses galbées. Les corps monstrueux n’y coupent pas et sont tout autant pesés : de vrais freaks de défilés. L’étrangeté de ses créatures – si elle n’est monstrueuse – affirme une normalité dérangeante, ou un conditionnement auquel personne n’échappe. Le traitement des corps s’y attache : grossis et fragmentés, musclés, détaillés, épilés, lissés et bien proportionnés… les contours sont inlassablement travaillés, les silhouettes parfaites, rien ne débordent, hormis l’obscénité.
Une monstruosité normée ou une normalité monstrueuse… Qu’est-ce qui fait alors étrangeté ? Si le monstre est lui-même « bien fait », où se situe l’(a)normalité ? La question « Qui ?» revient alors avec la récurrence du thème du masque, symbole d’un anonymat schizophrénique. La folie s’impose comme un fil de pensée qui se tisse depuis son 1er livre Strangers (étrangers), jusqu’aux dernières revues Normal, ou Twisted (tordu).
La (dé)structuration des cases avec laquelle il se plaît à perdre la narration entre temps et espace – avec l’influence notoire de l’ « abstract comix » – renvoie finalement plus au monde du cinéma qu’à celui de la BD. La dimension pornographique est, elle aussi, cinématographique : plans serrés, gros plans, plans fragmentés. Un traitement de l’image et du corps (qui parfois ne font qu’un), qui va si près, si profond, qu’on atteint l’organe, la chaire, la cellule, dans une vision moléculaire impudique. On y explore la partie, sans forcément qu’elle évoque le tout, chaque fragment ne feignant pas le rôle du signe mais incarnant pleinement sa totalité.
Corps organiques, humanoïdes, robotiques ou chimériques, inlassablement imbriqués, mutés. Fragments de corps, segments temporels et cellules spatiales dansent sur la page. Des organes qui s’emboîtent, se déchirent, se répandent en flux ininterrompus. Scénario classique en trois temps, qui, chez TVW prend une tournure SF en cinq dimensions ou plus, en témoigne la fragmentation des cellules plurielles où le dessin opère. La narration abstraite se déploie dans la multiplicité des temps parallèles et simultanés d’une même case (ne s’est-il pas donné à coeur joie dans un projet musical nommé « multiversal » ?). Marine Teyssere, médiatrice culturelle.

Longtemps délaissé au profit de la musique, Vincent Pernollet aka TheoVonwood renoue avec le dessin en 2016 en travaillant sur l’exposition « Printnoiz » du Dernier Cri.
S’en suivent des années de rencontres graphiques et de multiples collaborations pour des éditions collectives :
Banzaï (Mad Series), Alkom’X (Garage L), 666666 Graphzine , SSSXXX 666666 et Vuur (Gabriel Delmas), Orchestra, Abyss, Instinct, Apocalypse (Collectif Karbone), Gonzine (Sarah Fisthole), Morveux (BXL), Doppelganger (Marseille), Art Is Dead (Istanbul), Void Zine (Istanbul), le Fanfanzizine (avec les copains de Marseille), Couverture (Les Editions de la Chienne), Aequographe (Marseille), Bilderberg-Tintina and the omega art (Berlin), Rouge Bruit, Orange Errance, Vert Envie(Epox & Botox), Cocaïne Death (Lenté Christ, Seb Lorraine, Paris), Tue L’Amour (Jaky La Brune, Ronan Furax)
En 2017, il réalise son premier livre Strangers en sérigraphie aux éditions Epox et Botox (Aude Carbone), suivi d’un graphzine auto-édité Normal, imprimé à La Platine (Marseille). En 2018 il sort Twisted solo zine édité par Phantasticump press (Gabriel Delmas) et réalise une résidence à Ljubiana au cours de laquelle émerge son prochain livre Amours Monstres (Vox Clamantis Inferno), toujours en cours de création.
Fin 2018, il expose à la galerie Siva « AKC MEDIKA » à Zaghreb, puis de retour à Marseille, peint une fresque à 4 mains avec son ami Andy Leuenberger pour le salon de micro-édition Vendetta.
En autarcie dans la maison de campagne familiale depuis plusieurs mois, TVW expérimente d’autres supports, médiums et différentes temporalités notamment avec l’acrylique, l’encre de chine et la peinture à l’huile.
En 2019 l’exposition « Amours Monstres » proposée à Même Pas Mal présente ses toutes dernières expérimentations, des planches originales de 2016 à aujourd’hui (notamment Strangers, Normal et Twisted) ainsi que celles annonçant son prochain livre qui sortira aux éditions Épox et Botox en 2020.

Theo travaille actuellement sur plusieurs projets différents, dont le « projet de peinture à 4 mains et deux têtes » avec Jaky La Brune.

 


EXPOSITIONS/EVENEMENTS
EXHIBITIONS/EVENTS :
  • 2020
    . Exhibition pour la sortie de mon prochain livre aux éditions Epox et Botox (date à confirmer)
    . Sortie du livre collectif « Vert Envie » inaugurée à la galerie E2/Sterput avec vernissage le jeudi 11 juin et expo éclair!!! (Bruxelles)
    . « JAKY vs THEO »- Special exhibition avec Jaky La Brune, Neon Kunst, Berlin (Germany) (date à confirmer)
    . Exhibition collective organisée par l’Apothicaire (Chambéry) (date à confirmer)

  • 2019
    . BAD (Burn After Drawing) – Collective exhibition, Galerie La Jetée, organisée par Mad Series (Montpellier)
    . Solo Exhibition à Même Pas Mal Edition (Marseille)
  • 2018
    . Création d’une fresque avec Andy Leuenberger sur les murs de l’Embobineuse pour le salon international du multiple et de la micro-édition « Vendetta » organisé par Le Dernier Cri (Marseille)
    . Solo exhibition AKC Medika Galeria Siva (Zagreb)
    . Collective exhibition NOVO DOBA-JACA , Galeria VATRA (Beograde)
    . Résidence au Studio Asylum, Metelkova (Ljubljana)
    . Duo exhibition avec France Gobbo « Duel » au 160 blvd Liberation (Marseille)
    . Tenderete, Festival de micro-édition avec les éditions Epox et Botox (Valencia)
    . Exhibition pour la sortie du livre collectif « Orange Errance » aux éditions Epox et Botox , galerie E2/Sterput (Bruxelles)
    .Création d’une peinture pour un modèle de planche de skate originale pour Burger Skate (Toulouse)
    . Création d’une fresque sur vitre (300x500cm) pour la librairie Zeugma à Montreuil dans le cadre du mois de l’érotisme
  • 2017
    . Solo exhibition à l’Embobineuse dans le cadre du salon international du multiple et de la micro-édition « Vendetta Viva Revolución Gráfica » pour la sortie de mon livre « Strangers » sorti aux éditions EpOx et BOtox (Marseille)
    . Organisation du festival Multiversal à Marseille
    . Solo exhibition à Data (Marseille)
    . Participation au Festival d’improvisation musicale Improcon au château de Veliki Tabor (Croatie)
    . Performance pour le festival Onomatopoesie à Innsbruck (Autriche)
    . Résidence écriture et dessin (création des planches de mon livre « Strangers »à Feldkirch (Autriche)
    . Exhibition pour la sortie du livre collectif « Rouge Bruit » aux éditions Epox et Botox à la galerie E2, Sterput (Bruxelle)
    . Tenderete, Festival de microédition avec Le Dernier Cri (Valencia)
  • 2016
    . Participation au salon international du multiple et de la micro-édition « Vendetta-Underbrut » organisé par Le Dernier Cri (Marseille)
    . Organisation du Festival de musique improvisée Multiversal (Marseille)
    . Participation au Festival RPT de musique improvisée (expérimental/noise)
    . Participation au Crack Festival avec Le Dernier Cri (Rome)
    . Participation au Festival Multiraid organisé par Art is Dead (Istanbul)
    . Participation au salon international du multiple et de la micro-édition « Vendetta-Printnoiz », LDC (Marseille)
    . Participation au Festival Multiversal  (Oslo)
PRINT :
  • 2020
    . Sortie de mon prochain livre aux Editions Epox et Botox prévue pour décembre prochain.
    « L’internationale Permaculturelle », illustration pour les éditions de la Chienne
    . « Buddhist Hell », illustration pour Le Dernier Cri, livre et exhibition collective bientôt !
    . « Vert Envie », édition collective édité par Epox et Botox. Le livre paraîtra en juin 2020, quoi qu’il arrive, et sa sortie devrait a priori être inaugurée à la galerie E2/Sterput avec vernissage le jeudi 11 juin et expo éclair!!!
    . « Cocaïne Death », fanzine édité par Lenté Chris et Seb Lorraine (Paris)
    . « Tue-l’amour », fanzine édité par Jaky La Brune & Ronan Furax (Paris)
    . « Les Morilles », illustrations pour la nouvelle de H.Monin (Bugey)
    . « Infected Burst », art cover album (Italie)
    . « La Brise », création de dessins imprimés en sérigraphie (3 couleurs) par l’Apothicaire (Bugey)

     

  • 2019
    . « Hanswursts Hochzeit », édition collective bilderberg-Bücherei N°5 (Berlin)
    . « Les rats de la ville », fanzine édité par Ronan Furax (Paris)

     

  • 2018
    . « Apocalypse », fanzine édité par le collectif Karbone (Montpellier)
    . « Voidzine » N°21″, digital zine (Istanbul)
    . « Gonzine » n°8″, édition collective éditée par Sarah Fisthole , les éditions du Slip Content ( Paris)
    . « Orange Errance », édité et imprimé (2 couleurs) en sérigraphie par les éditions Epox et Botox
    . « Couverture, Le Grand Atlas des Colonies Mentales », édité par les éditions de la Chienne
    . « Tintina & the Omega Art » , édité par Bilderberg (Berlin)
    . « Instinct », édition collective, Karbone magazine (Montpellier)
    . « Twisted », solo zine édité par Phantasticumpress (Paris)
    . « Normal », solo graphzine, auto édité, imprimé à La Platine (Marseille)
    . « Pervers Narcisex », fanzine réalisé à 4 mains avec Sarah Fisthole (Paris)
    . « Doppleganger », édition collective (Marseille)
    . « Brainpussyfication », art cover album (Berlin/Istanbul)
    . « Turbohaler », art cover album

     

  • 2017
    . « Strangers », livre solo édité et imprimé en sérigraphie (2,3 et 4 couleurs) par Les éditions Epox et Botox
    . « Banzaï Horror », livre collectif édité par Mad Serie (Montpellier)
    . « Cocon », fanzine édité par Karbone Co. (Montpellier)
    . Graphzine « VUUR » Paris-Bruxelles mai 2017 – 16 artistes internationaux 32 pages b&w sur papier jaune fluo. Edité par Gabriel Delmas
    . « Les abysses », fanzine édité par Karbone Co. (Montpellier)
    . « Rouge Bruit »,  édition collective éditée et imprimé (2 couleurs) en sérigraphie par les éditions Epox et Botox
    . « Les Morveux », fanzine édité par Morvelle Guacamole (Bruxelles)
    . « AlkomX Nein », édition collective édité et imprimé en sérigraphie par le Garage L (Forcalquier)
    . Graphzine « SSSXXX 666666 », édition du Graphzine de 72 pages couleurs format A5 avec 40 artistes internationaux édité par Gabriel Delmas (Paris)
    . « BNSU », art cover K7 album (Berlin/Tokyo)

     

  • 2016
    . « AEQUOGRAPHE » magazine, édition collective (Marseille)
    . « Art is Dead », zine collectif (Istanbul)
    . Graphzine « 666666 », collectif- zine édité par Gabriel Delmas et Vita Ivantcha (Paris)
    . « Orchestra », fanzine édité par le collectif Karbone (Montpellier)
    . « Fanfanzizine » (mieux vaut lire ça qu’être aveugle) zine autoédité par Clem D, Jess , Lulu, Selmouzz, Platano Ygwanabana, Ben Ohido et moi même. (imprimé sur l’imprimante de l’accueil de la Friche Belle de mai à Marseille)